×

Répression

Répression : au moins 20 étudiants mobilisés pour les retraites placés en garde-à-vue à Aubervilliers

A la suite d’une AG, des étudiants ont décidé d’occuper une salle du Campus Condorcet à Aubervilliers ce lundi en vue de s’organiser contre la réforme des retraites. La police est rapidement venue pour les expulser et les interpeller. Au moins 20 étudiants seraient en garde-à-vue.

Antoine Weil

23 janvier 2023

Facebook Twitter

Edit : Article actualisé à 10h le 24 janvier avec le nombre d’étudiants interpellés et le rendez-vous appelé en solidarité.

Ce lundi en début de soirée, des étudiants qui occupaient une salle d’un bâtiment dans le Campus Condorcet à Aubervilliers ont été délogés par la police. Sur une vidéo diffusée par Cerveaux Non Disponibles, on voit les forces de l’ordre prêtes à interpeller les étudiants regroupés dans une salle.

Après qu’une Assemblée générale ait eu lieu au sujet de la mobilisation contre la réforme des retraites, des étudiants avaient en effet décidé d’occuper un bâtiment du Campus Condorcet ce lundi afin de bénéficier d’un espace d’organisation propre. Une heure après le début de l’occupation, les forces de répression étaient déjà présentes sur place.

Si hier soir on estimait qu’au moins trois étudiants avaient été interpellés, le syndicat Solidaires Etudiants de l’EHESS annonce ce matin qu’au moins 20 étudiants présents ont été interpellés et placés en garde à vue. Nous leur apportons tout notre soutien face à cette répression inadmissible et exigeons leur libération immédiate !

Canal Telegram : @revolution_permanente

Cette répression intervient alors que les étudiants du Campus, qui regroupe plusieurs universités mais accueille principalement des étudiants de l’EHESS (Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales), s’organisent en Assemblée Générale chaque semaine depuis le début du mois de janvier, afin de construire la mobilisation contre la réforme des retraites dans la jeunesse. Cette intervention des forces de police sur un lieu d’étude traduit la volonté de réprimer le mouvement étudiant et de l’empêcher de s’organiser politiquement.

Cette situation fait écho aux événements qui se sont déroulés à Strasbourg la semaine dernière : à la demande du président de l’université, des CRS ont évacué un amphithéâtre utilisé par des étudiants pour tenir une Assemblée générale.

Face à ces tentatives de tuer dans l’œuf la mobilisation étudiante, il faut soutenir toutes les personnes visées par cette répression et répondre en s’organisant massivement dans des Assemblées Générales sur les lieux d’étude, pour se préparer à affronter Macron et sa réforme des retraites !

Pour les étudiants arrêtés au Campus Condorcet, un rassemblement de soutien appelé par Solidaires Etudiants est prévu à 14h30 à l’Espace Françoise Héritier sur le campus à Aubervilliers.


Facebook Twitter
« J'ai souvent ressenti un isolement cruel » : trois lycéens témoignent sur la pression scolaire

« J’ai souvent ressenti un isolement cruel » : trois lycéens témoignent sur la pression scolaire

Répression de l'activité politique étudiante à Nanterre : un front dénonce la politique de la Présidence

Répression de l’activité politique étudiante à Nanterre : un front dénonce la politique de la Présidence


Université du Mirail : tout comprendre à la suppression des rattrapages

Université du Mirail : tout comprendre à la suppression des rattrapages

Lycée Ravel : la direction menace de modifier les bulletins scolaires des élèves qui bloquent

Lycée Ravel : la direction menace de modifier les bulletins scolaires des élèves qui bloquent

Ouverture de la plateforme Mon Master : top départ pour les Hunger Games étudiants

Ouverture de la plateforme Mon Master : top départ pour les Hunger Games étudiants


Austérité : le « gouvernement des jeunes » nous promet plus de précarité et (encore) moins d'écologie

Austérité : le « gouvernement des jeunes » nous promet plus de précarité et (encore) moins d’écologie


« Le lieu où je vis ne cesse de se dégrader » : Théo étudiant à Lille 3

« Le lieu où je vis ne cesse de se dégrader » : Théo étudiant à Lille 3

Communiqué. Non aux sanctions contre les élèves mobilisés du lycée Racine !

Communiqué. Non aux sanctions contre les élèves mobilisés du lycée Racine !