×

Pas de papiers, pas de JO

Solidarité avec les sans-papiers et les mineurs isolés : tous dans la rue ce vendredi 12 avril !

Pour des papiers pour tous, le droit au logement et à la scolarité, la marche des solidarités et le collectif de sans-papiers 75 appellent à une manifestation ce vendredi. Le cortège souhaite converger vers la maison des métallos, actuellement occupé par les mineurs isolés de Belleville.

Noah Rapa

11 avril

Facebook Twitter
Audio
Solidarité avec les sans-papiers et les mineurs isolés : tous dans la rue ce vendredi 12 avril !

Crédit photo : Révolution Permanente

Depuis plusieurs mois, des collectifs de mineurs isolés et de sans-papiers s’organisent en région parisienne contre les plans d’expulsions imposés par le gouvernement en préparation des Jeux Olympiques.

Les fermetures prochaines des gymnases d’hébergement comme les ordres d’expulsions de la Préfecture viennent aggraver la situation catastrophique que subissent les mineurs isolés, déjà soumis à une pauvreté extrême. La plupart d’entre eux ont de grandes difficultés pour se nourrir, dorment dans la rue ou dans des hébergements d’urgence, où ils ne peuvent rester que pour un laps de temps très court. Comme expliquait Mamadou sur Révolution Permanente, « on nous met dans des gymnases pour nous héberger. Mais il n’y a rien à manger. Il n’y a rien pour nous, tu n’as pas de papiers, tu ne peux pas travailler. Si tu ne reviens pas deux soirs de suite, ils peuvent rayer ton nom de la liste ».

La semaine dernière, le collectif des Jeunes du parc de Belleville a impulsé l’occupation de la Maison des Metallos pour dénoncer les politiques racistes de la Préfecture et du gouvernement. Mardi 9 avril, un rassemblement de soutien était appelé devant la maison, où des centaines de personnes se sont rendues pour soutenir les jeunes, désormais menacés d’être expulsés de la capitale. L’occasion pour les membres du collectif de revenir sur les conséquences d’une telle décision : perte des réseaux de solidarité et des liens avec les collectifs et associations qui les aident au quotidien, fin des procédures juridiques en cours… « Nos recours pour pouvoir valider le fait d’être déclaré mineurs sont tous à Paris. Si nous quittons la ville, nous allons devoir recommencer de zéro. Moi, cela fait plusieurs mois que j’attends une réponse » racontait ainsi un jeune actuellement mobilisé.

Un collectif de femmes isolées s’est également rendue au rassemblement pour témoigner des conditions de vie terribles qui leur sont imposées. Selon une membre du collectif, « il y a des femmes enceintes qui dorment dans la rue, des enfants, reconnus ni mineurs, ni majeurs. C’est une forme raciste et sexiste le traitement qu’on subit, on en a marre ! ». De quoi ouvrir la voie à un élargissement de la mobilisation et d’entraîner de nouveaux secteurs dans la lutte contre le racisme et la xénophobie d’État.

C’est dans cette perspective que la marche des solidarités et le collectif des sans-papiers 75 ont lancé à appel à manifester ce vendredi 12 avril à 16h à République. Une marche qui se terminera à la Maison des Métallos, à laquelle il va falloir se rendre en nombre. Après la promulgation de la loi immigration il y a quelques mois et dans un contexte où le gouvernement utilise les JO pour durcir sa politique xénophobe, le combat des mineurs isolés et de tous les sans-papiers pourrait bien devenir la pointe avancée de la lutte contre les Jeux de l’Injustice. Pas de papiers, pas de JO !

Pour soutenir la lutte des mineurs isolés, contribuez à leur caisse de solidarité sur ce lien.


Facebook Twitter
Interdiction de Tik Tok : le gouvernement peine à défendre sa répression coloniale devant le Conseil d'Etat

Interdiction de Tik Tok : le gouvernement peine à défendre sa répression coloniale devant le Conseil d’Etat

Survie : « La lutte anticoloniale du peuple kanak est une lutte pour redevenir maître de leur propre destin »

Survie : « La lutte anticoloniale du peuple kanak est une lutte pour redevenir maître de leur propre destin »


Jean-Paul, tué par la police à Aulnay : le policier a menti et ses collègues l'ont aidé à se couvrir

Jean-Paul, tué par la police à Aulnay : le policier a menti et ses collègues l’ont aidé à se couvrir

Circulaire Moretti : l'Etat se prépare à condamner massivement les Kanak

Circulaire Moretti : l’Etat se prépare à condamner massivement les Kanak

5 mai 1988 : quand l'armée française massacrait les indépendantistes dans la grotte d'Ouvéa

5 mai 1988 : quand l’armée française massacrait les indépendantistes dans la grotte d’Ouvéa


Toulouse. Le 18 mai, une journée solidaire pour exiger un logement pour tous !

Toulouse. Le 18 mai, une journée solidaire pour exiger un logement pour tous !

Kanaky : Des milices mènent des chasses à l'homme contre les Kanak

Kanaky : Des milices mènent des chasses à l’homme contre les Kanak

Impunité. Non-lieu en appel pour les gendarmes impliqués dans la mort d'Adama Traore

Impunité. Non-lieu en appel pour les gendarmes impliqués dans la mort d’Adama Traore