×

Répression

Répression : l’État allemand traque et emprisonne les anciens militants de la Fraction armée rouge

La police allemande vient de lancer une vaste opération afin d’arrêter trois anciens militants de la Fraction armée rouge. Elle s’est jusqu’ici soldée par une demi-douzaine d’interpellations violentes, dont celle de Daniela Klette, âgée de plus de 65 ans.

Arsène Justo

4 mars

Facebook Twitter
Répression : l'État allemand traque et emprisonne les anciens militants de la Fraction armée rouge

Assauts en pleine nuit par des commandos d’intervention spéciale, jets de grenades assourdissantes, tirs de coups de feu - La police allemande vient de débuter une opération spéciale de grande ampleur dans toute l’Allemagne afin d’arrêter Daniela Klette, Ernst-Volker Staub et Burkhard Garweg, anciens activistes d’extrême gauche et partisans de la lutte armée dans les années 80 et 90, soupçonnés d’avoir participé à un braquage raté en juin 2015. Mardi 27 février, la justice allemande a confirmé la capture de Daniela Klette, qui a désormais 65 ans.

Cette soudaine campagne d’arrestation peut surprendre : la Fraction armée rouge s’est définitivement dissoute depuis 1998 et la dernière action de ces trois militants s’est déroulée il y a près de 9 ans. Les personnes recherchées ont 55, 65 et 69 ans et ont refait leur vie depuis bien longtemps, mais leur liberté constitue tout un symbole qu’il convient d’abattre. Les autorités allemandes ont déployé une force policière massive et n’ont pas hésité à interpeller très violemment cinq personnes qui ont été reconnues finalement innocentes au terme des interrogatoires.

En réalité, cette nouvelle vague de répression des anciens militants allemands d’extrême-gauche, partisans de la lutte armée, n’a rien d’une opération isolée. Elle participe d’une série d’offensives à échelle européenne, conduites depuis plusieurs années par différents gouvernements désireux de faire payer coûte que coûte à des militants leurs engagements passés. Il y a deux ans, par exemple, la police française a interpellé dix militants italiens des Brigades rouges réfugiés en France à la demande du gouvernement d’extrême-droite italien. L’acharnement judiciaire dont est victime Jean-Marc Rouillan depuis plusieurs années s’inscrit dans la même logique.

Si cette offensive a récemment pris de l’ampleur, elle s’inscrit dans le temps long et accompagne la radicalisation répressive de certains gouvernements. En 2006, la militante japonaise Fusako Shigenobu était condamnée à 20 ans de prison pour une prise d’otage, qui n’avait fait aucune victime et à laquelle elle n’avait même pas participé, 32 ans après les faits. En 2008, Pierre Carette et Bertrand Sassoye avaient, eux aussi, été arrêtés, par la police belge, 23 ans après la fin des actions des CCC (Cellules communistes combattantes), alors même qu’ils avaient déjà purgé respectivement 17 et 15 années de prison. En France, le militant libanais Georges Ibrahim Abdallah est emprisonné depuis 40 ans, après un procès monté de toutes pièces. Libérable depuis près de 25 ans, il est maintenu en détention à la demande des Etats-Unis.

L’opération qui vient de débuter en Allemagne s’inscrit donc dans la continuité d’une vaste campagne répressive, qui vise l’ensemble des militants communistes et révolutionnaires. Si les méthodes de la FAR ne sont pas les nôtres, il est nécessaire de combattre avec la plus grande virulence l’acharnement juridique et policier qui s’abat aujourd’hui sur les militants de cette organisation disparue il y a plus de 25 ans.


Facebook Twitter
Génocide à Gaza : Biden prêt à sanctionner la Cour pénale internationale pour protéger Netanyahou

Génocide à Gaza : Biden prêt à sanctionner la Cour pénale internationale pour protéger Netanyahou

Kanaky : la vie chère imposée par les grands groupes attise les révoltes

Kanaky : la vie chère imposée par les grands groupes attise les révoltes

État espagnol : une liste révolutionnaire contre le génocide en Palestine, la guerre et l'Europe forteresse

État espagnol : une liste révolutionnaire contre le génocide en Palestine, la guerre et l’Europe forteresse


Ilan Pappé : « pourquoi j'ai été arrêté et interrogé sur Israël et Gaza dans un aéroport américain »

Ilan Pappé : « pourquoi j’ai été arrêté et interrogé sur Israël et Gaza dans un aéroport américain »

Californie : 48 000 travailleurs de l'Université votent la grève pour le droit à soutenir la Palestine !

Californie : 48 000 travailleurs de l’Université votent la grève pour le droit à soutenir la Palestine !

La Norvège, l'Espagne et l'Irlande reconnaissent l'État palestinien : nouveau revers pour Israël

La Norvège, l’Espagne et l’Irlande reconnaissent l’État palestinien : nouveau revers pour Israël

Famine organisée : Les colons israéliens multiplient les attaques de convois humanitaires destinés à Gaza

Famine organisée : Les colons israéliens multiplient les attaques de convois humanitaires destinés à Gaza

« Mission de dialogue » : Macron en Kanaky pour légitimer la répression et poursuivre le passage en force

« Mission de dialogue » : Macron en Kanaky pour légitimer la répression et poursuivre le passage en force