×

Logistique

« NAO de l’arnaque » : grève nationale des salariés d’ID Logistics pour leurs salaires

Ce jeudi, une grève nationale pour les salaires a démarré chez le géant ID Logistics. Alors que la direction a abordé les négociations avec le mépris le plus total et une proposition de revalorisation à 7 centimes de l'heure, les grévistes exigent 10 % d'augmentation et un treizième mois.

Rafael Cherfy

7 mars

Facebook Twitter
« NAO de l'arnaque » : grève nationale des salariés d'ID Logistics pour leurs salaires

Crédits photo : CGT ID Logistics

Dans le cadre de négociations annuelles obligatoires (NAO), les travailleurs de la multinationale ID Logistics font entendre leur colère sur les salaires à l’occasion d’une journée de grève nationale ce jeudi 7 mars. La mobilisation est forte et elle s’accompagne de rassemblements devant de nombreux entrepôts du géant de la logistique. Comme l’affirme Yannick, délégué syndical CFDT sur le site de ID logistics Plaisance du Touch, au micro de Révolution Permanente : « Une majorité des sites en France sont en grève. Tous les sites de la zone nord sont bloqués. C’est bloqué aussi dans le Sud de la France, surtout vers Lyon, et vers Marseille ».

Sur le site ID Logistics de Plaisance du Touch, près de Toulouse, la grève est « très majoritairement suivie avec une quarantaine de CDI mobilisés, il n’y a quasiment que des intérimaires qui travaillent » nous affirme Pierre, représentant CGT ID Logistics Région Ouest. A l’origine de la colère, des salaires de misère : la plupart des travailleurs sont payés au SMIC ou à peine au-dessus, dans un secteur ou les conditions de travail sont particulièrement difficile. «  On travaille en 2-8 ou en 3-8 de nuit, avec des charges lourdes, et on est même pas reconnus au niveau de la pénibilité  », explique ainsi Mickaël, employé sur le site depuis 10 ans et délégué syndical CFTC.

« On peut pas vivre comme ça. Les intérimaires, ca devient de plus en plus compliqué pour les recruter. Ils viennent, ils font une journée ou quelques heures et puis ils partent parce qu’on leur demande d’y aller avec pas de panier, pas de primes. Déjà que nous on a pas des salaires mirobolants, pour eux c’est pire » dénonce également Sabine, syndiquée CGT.

Dans ce contexte, la proposition initiale d’une revalorisation des salaires de 0,07 euros de l’heure et la suppression de la prime de participation aux bénéfices dans certaines régions, a été vécu comme une véritable insulte par les travailleurs d’ID Logistics. Le mouvement s’est ainsi structuré à l’appel des trois syndicats CGT, CFTC et CFDT qui mettent tous les trois en avant la revendication de 10 % d’augmentation et un treizième mois. Une nécessité, alors que les prix des produits de première nécessité et de l’énergie explosent. Sur le piquet de Plaisance du Touch, la difficulté à boucler les fins de mois sans être dans le rouge est d’ailleurs sur toutes les bouches.

A ces proposition de revalorisations méprisantes, s’ajoute aussi un calendrier de NAO construit de façon à « empêcher une mobilisation sur les sites » comme l’explique Pierre qui qualifie ces dernières de « NAO de l’arnaque ». En effet, les négociations se tiennent sur quatre jours d’affilés (5,6,7 et 8 mars) ce qui est particulièrement inhabituel dans le cadre de NAO. De plus, les propositions de la direction sont d’autant plus absurdes qu’elle ont été faites sur la base des grilles de 2023 alors même que ces grilles sont obsolètes car en dessous du SMIC (le SMIC est revalorisé périodiquement en fonction de l’inflation).

« En réel, l’augmentation définitive qu’il nous ont proposé ce jeudi c’est 18 centimes de l’heure. Après cette proposition toujours aussi méprisante, la direction a tout simplement clôturé la réunion malgré l’opposition des syndicats. C’est un scandale, ID Logistics voit ses bénéfices grimper par rapport à l’année dernière grâce à nous, mais derrière la direction ne nous cède même pas des miettes » s’indigne Pierre de la CGT. Face à cette nouvelle proposition méprisante, les grévistes de Plaisance du Touch ont organisé une assemblée générale en début d’après midi. A la quasi unanimité, ils ont décidé de reconduire la grève au lendemain.

Cette première journée de grève est déjà un acquis pour les travailleurs d’ID Logistics car ces derniers ont montré qu’ils étaient capable de s’unir face à une direction qui les méprise. Malgré des négociations tronqués, la reconduction de la grève démontre la détermination des travailleurs d’ID Logistics à ne pas s’arrêter aux manœuvres que tente d’imposer la direction. Comme l’affirme Pierre : « La question des salaires ne peut pas s’arrêter à la question des simple réunions de NAO. Il va falloir se battre se battre pour faire exister cette question dans les jours et semaines qui suivent ».

Pour soutenir les grévistes d’ID Logistics de Plaisance du Touch, contribuez et partagez leur caisse de grève.


Facebook Twitter
SNCF : la direction prête à doubler la prime JO après la grève massive des cheminots

SNCF : la direction prête à doubler la prime JO après la grève massive des cheminots

« Demain ça sera Stellantis Poissy » : les grévistes de MA France appellent à étendre le combat

« Demain ça sera Stellantis Poissy » : les grévistes de MA France appellent à étendre le combat

Sophie Binet, des avocat·e·s et des inspecteurs du travail dénoncent le licenciement illégal de Christian Porta

Sophie Binet, des avocat·e·s et des inspecteurs du travail dénoncent le licenciement illégal de Christian Porta

Démonstration de force des cheminots avant les JO : il est temps de repasser à l'offensive !

Démonstration de force des cheminots avant les JO : il est temps de repasser à l’offensive !

Avertissement, mises à pied : 5 nouveaux salariés de Neuhauser-InVivo réprimés par la direction

Avertissement, mises à pied : 5 nouveaux salariés de Neuhauser-InVivo réprimés par la direction

Salaires, embauches, JO... : les salariés des aéroports de Paris en grève ce 21 mai

Salaires, embauches, JO... : les salariés des aéroports de Paris en grève ce 21 mai

Pour la réintégration de Christian Porta : soyons nombreux vendredi 24 mai devant l'usine à Folschviller !

Pour la réintégration de Christian Porta : soyons nombreux vendredi 24 mai devant l’usine à Folschviller !

Jeux olympiques, salaires : vers une forte mobilisation des cheminots le 21 mai en Île-de-France

Jeux olympiques, salaires : vers une forte mobilisation des cheminots le 21 mai en Île-de-France