×

Xénophobie

L’ancien directeur de Frontex va continuer sa croisade anti-migrants dans les rangs du RN

Fabrice Leggeri, ancien directeur exécutif de Frontex, a annoncé samedi 17 février son ralliement au RN. Une reconversion qui n’est pas surprenante pour un haut fonctionnaire spécialisé dans la chasse aux migrants, qui fut le maître d’œuvre de l'externalisation des frontières européennes.

Arsène Justo

19 février

Facebook Twitter
L'ancien directeur de Frontex va continuer sa croisade anti-migrants dans les rangs du RN

Crédits Photo : Capture d’écran Public Sénat

L’ancien directeur de l’agence européenne des garde-frontières et de garde-côtes, plus connu sous le nom de « Frontex », a annoncé, lors d’un entretien donné au JDD, ce samedi, son ralliement au Rassemblement national dont il sera la troisième tête de liste pour les élections européennes.

Si la nouvelle peut surprendre, le ralliement Fabrice Leggeri au RN n’a rien d’une rupture. Celui qui a dirigé Frontex durant sept ans a toujours défendu des positions profondément xénophobes jusqu’à devoir démissionner après une enquête sur les pratiques de refoulements aux frontières qu’il encourageait. Le ralliement d’un ancien fonctionnaire de Frontex au RN témoigne du caractère réactionnaire de la politique migratoire de l’Union européenne.

Le bilan de Fabrice Leggeri à la tête de Frontex est effroyable. D’après Le Monde, plus de 22 000 personnes sont mortes dans la Méditerranée entre 2015 et 2022, pendant le mandat de Leggeri. Un bilan si lourd que l’Office européen de lutte antifraude (OLAF) a fini par ouvrir une enquête contre le haut fonctionnaire et a requis une procédure disciplinaire à son encontre, le poussant finalement à la démission.

En outre, le journal grec I Kathimeriní rapporte que Leggeri aurait « activement résisté » au recrutement de 40 agents chargés de s’assurer que les droits fondamentaux étaient respectés aux frontières européennes, jugeant que « ce n’était pas une priorité ». Leggeri se donnait plutôt pour objectif de refouler les migrants à tout prix, bien avant d’intégrer le RN. Le haut fonctionnaire s’était également illustré par sa gestion « chaotique » des ressources humaines, notamment au moment du COVID. Il a par ailleurs été mis en cause pour des « irrégularités » dans certains appels d’offre publics et au sujet de la promotion de certains agents dans son service. Un curriculum vitae qui avait tout pour plaire au RN, qui mêle soupçons de corruption, pratiques policières inhumaines et management brutal.

Sans surprise donc, ce promoteur d’une politique xénophobe et meurtrière, méprisant tout autant les droits des migrants que ceux de ses propres agents, a rallié le RN. Le fait que cet énarque, nommé en 2015 par François Hollande, ait pu mener une telle politique pendant près de sept ans révèle la continuité profonde qui unit la politique migratoire de l’UE aux propositions racistes du Rassemblement National.


Facebook Twitter
 « Dette » et « guerre » : double matraquage et attaques en préparation

« Dette » et « guerre » : double matraquage et attaques en préparation

Lidl : comment l'entreprise soutient la colonisation en Cisjordanie

Lidl : comment l’entreprise soutient la colonisation en Cisjordanie

Solidarité : SUD Rail & la CGT Energie 75 apportent leur soutien à Anasse Kazib, convoqué par la police

Solidarité : SUD Rail & la CGT Energie 75 apportent leur soutien à Anasse Kazib, convoqué par la police

Formation des enseignants : Macron cherche à renforcer le contrôle des futurs profs

Formation des enseignants : Macron cherche à renforcer le contrôle des futurs profs

Mort de Shemseddine : non aux mesures répressives, il faut des moyens pour la jeunesse !

Mort de Shemseddine : non aux mesures répressives, il faut des moyens pour la jeunesse !

« Economie de guerre » : à Bergerac, Macron inaugure une usine militaire pour faire parler la poudre

« Economie de guerre » : à Bergerac, Macron inaugure une usine militaire pour faire parler la poudre

Limitation du droit d'asile, enfermement aux frontières : le Parlement européen adopte le pacte migratoire

Limitation du droit d’asile, enfermement aux frontières : le Parlement européen adopte le pacte migratoire

Périmètre « antiterroriste », QR code, surveillance généralisée : Darmanin dévoile son plan pour les JO

Périmètre « antiterroriste », QR code, surveillance généralisée : Darmanin dévoile son plan pour les JO