×

L'heure du tous ensemble ?

Interview. Jérôme Rodrigues : « réquisitionnez les grands patrons et les actionnaires, pas les raffineurs »

La mobilisation des raffineurs et la procédure de réquisition lancée par le gouvernement pour briser leur grève pourraient-elles sonner le départ d’un tous ensemble sur la question des salaires ? C’est ce dont nous avons discuté avec Jérôme Rodrigues, figure du mouvement des Gilets jaunes qui s'est récemment solidarisé des grèves dans la pétrochimie.

Joël Malo

12 octobre 2022

Facebook Twitter

Zakaria ABDELKAFI / AFP

Révolution Permanente : Récemment dans une de tes vidéos à propos de la grève des raffineurs, tu disais « ça commence à chauffer », comment tu vois la situation ?

Jérôme Rodrigues : Je ne sais pas si ça chauffe plus, mais ça fait parler beaucoup. Les gens parlent beaucoup de record de queue à la station-essence, mais il faut expliquer que c’est une grève, qu’il y a des revendications de salaire. Mais n’empêche, avec ce que je peux voir de mon côté, les « stats » sur les vidéos que je fais, sur la grève des raffineurs, ça a beaucoup tourné !

Alors ça parle d’essence, donc dans la rue, tout le monde me pose la question : « Les Gilets jaunes ils sont où » ? Pour moi c’est une forme de déresponsabilisation de toujours attendre quelqu’un. On attend tout le temps, alors qu’il faudrait y aller. Les raffineurs au moins, ils ont vu que leur patron faisait un profit incroyable, ils y sont allés pour essayer de gagner ce qu’ils peuvent gagner pour leur salaire.

Tout le monde devrait faire pareil. Avec l’inflation, les prix de l’énergie, les gens peuvent plus boucler les fins de mois. Alors il faut y aller maintenant. Les patrons, les grands patrons se gavent et nous on galère. Je dis bien les grands patrons, parce que les petits, ils ont leur boîte, leur café qui vont peut-être fermer parce que tu peux plus payer l’électricité, ils devraient être solidaires des raffineurs.

Révolution Permanente : Qu’est-ce que tu penses de l’opération décrédibilisation contre les raffineurs qu’on peut voir dans les médias ces derniers jours ?

Jérôme Rodrigues : C’est toujours la même chose pour essayer de diviser les gens qui veulent se battre. Je sais pas combien ils touchent réellement. Mais même si les mecs touchent 3000 balles, et alors ? C’est pour ça qu’ils devraient la fermer alors qu’il y a l’inflation ? Que les grands patrons se font du pognon pendant que tout le monde s’appauvrit ? C’est plutôt celui qui est à 1200 qui ferait mieux de l’ouvrir !

Je soutiens totalement les raffineurs dans leur combat. En plus les gars ne rigolent pas, j’ai entendu par connaissances interposées que chez Total ils étaient prêts à tirer jusqu’en novembre ! Mais malheureusement beaucoup de gens ne voient que le côté pénurie d’essence, mais si les raffineurs se battaient pour leur salaire et avaient en plus un discours pour faire baisser les prix du carburant, mais tout le pays serait sur les piquets en train de les soutenir ! Aujourd’hui t’es obligé d’en mettre pour aller bosser, puis même en allant bosser tu le rentabilises pas. Il faudrait que les raffineurs, moi je les soutiens à fond pour leur salaire, mais qu’ils disent qu’ils se battent pour toute la population, pour faire baisser le prix de l’essence. Je sais pas s’ils peuvent obtenir ça dans les négociations avec Total, mais au moins ils auraient tout le monde derrière eux.

Je suppose que, eux aussi, ils doivent en mettre pour aller bosser. Je comprends pas que ce soit pas une revendication qu’ils mettent en avant. En face, le gouvernement, c’est les rois de la com’, même s’ils contrôlent rien, même quand ils gèrent rien du tout : ce week-end ils te disent, « la situation est sous contrôle, ça va se débloquer dans les raffineries », et aujourd’hui ils te disent « en fait, on va réquisitionner et envoyer les flics ». Alors si les raffineurs ne faisaient même que de le dire, ça changerait beaucoup de choses !

Encore une fois, beaucoup de respect et de force pour les raffineurs, mais il faut aller plus loin que sa propre corporation pour porter un discours envers tout le pays, c’est comme ça que les BFM & cie ne pourront plus diviser les gens.

Révolution Permanente : Justement, avec la force de frappe que montrent les raffineurs, est-ce que ça ouvre pas une fenêtre pour y aller tous ensemble ? Est-ce que les raffineurs pourraient être l’étincelle qui met le feu aux poudres ?

Jérôme Rodrigues : Imagine s’il y avait pas de train en ce moment, alors qu’on peut déjà plus mettre une goutte dans la bagnole : mais ce serait le bonheur !

Je sais pas s’ils peuvent être l’étincelle, mais c’est clair qu’il faudrait que ça fasse tache d’huile. Il faut que d’autres boîtes entrent dans la danse. Le truc prendrait si la SNCF, la RATP, EDF, l’automobile etc. s’y mettaient ! Ceux qui peuvent faire des grèves dures parce que c’est des grosses entreprises.

Moi, comme beaucoup de monde, je bosse dans des secteurs où on n’est pas nombreux, c’est très difficile de faire grève, mais il y a des boîtes où il y a des syndicats qui peuvent aligner pour remplir des caisses de grève et aider à tenir. S’ils ont la possibilité plus facilement de faire grève, faut y aller maintenant. Il fait quoi là Martinez ? Encore une fois c’est comme pendant les Gilets jaunes ! On l’a pas vu dire un mot sur les raffineurs…

Mais bon, dans ce pays c’est mercredi, les instits, jeudi les cheminots, le samedi les Gilets jaunes, le dimanche toutes les associations que tu peux imaginer. Et le lundi… Je sais pas peut-être que les gens se reposent ! C’est ça le problème, il faut y aller tous ensemble, et pas attendre le mois de novembre pour ça. Et là, ce serait pas la même pour le gouvernement, t’inquiètes même pas que Macron tu le verrais réagir rapidement !

Révolution Permanente : Quelques minutes avant qu’on s’appelle, Elisabeth Borne vient de déclarer qu’elle allait réquisitionner les grévistes de chez Exxon, et elle menace maintenant ceux de Total. Quelle est ta réaction par rapport à ça ?

Jérôme Rodrigues : Encore une fois, avec Macron, on envoie les flics ! Mais c’est quoi ce délire, les flics ils bossent pour Total maintenant ? Et puis les flics, ils vont pouvoir faire tourner les raffineries ? Ils sont incapables de répondre aux revendications, ils savent que réprimer. C’est scandaleux !

Ils reprochent aux raffineurs de pas vouloir négocier, mais Macron il sait négocier lui ? Il négocie qu’à coup de 49.3 et de LBD ! Attention, hein, je juge pas, chacun sa méthodologie (rires) ! Mais c’est particulier quand même.

T’as des gens qui se battent, que ce soit Gilets jaunes, les retraites ou je sais pas quelle autre manif, parce qu’ils veulent juste pouvoir bien vivre, et ils se font dégommer. Ils m’ont éborgné, ils ont arraché des mains, ils ont tabassé, ils ont foutu des gens en prison, et là ils réquisitionnent parce qu’on veut juste mieux vivre ! Arrêtez de réquisitionner les grévistes, ceux qu’il faut réquisitionner c’est les grands patrons et les actionnaires !

Révolution Permanente : Pour finir, j’ai encore vu passer sur ta page récemment une convocation au poste. Où en est ta situation face au harcèlement de la police ?

Oui je viens encore d’avoir une convocation. Il y avait une plainte, puis que je suis allé au poste, il s’est avéré qu’il y en avait deux ! Ils veulent m’interdire de manifester de toute façon. C’est le lot aussi des gens qui veulent se battre. Mais il faut rien lâcher, on se laisse pas intimider !

Entretien réalisé le 11 octobre

Réaction de Jérome Rodrigues à l’annonce de la réquisition des grévistes par Elisabeth Borne :


Facebook Twitter
Incendie d'une synagogue à Rouen : un acte antisémite odieux, une instrumentalisation xénophobe

Incendie d’une synagogue à Rouen : un acte antisémite odieux, une instrumentalisation xénophobe

Déclaration. Contre la répression coloniale, défendons le droit à l'autodétermination de la Kanaky

Déclaration. Contre la répression coloniale, défendons le droit à l’autodétermination de la Kanaky

« Rétablir l'ordre Républicain » : Glucksmann légitime la répression coloniale en Kanaky

« Rétablir l’ordre Républicain » : Glucksmann légitime la répression coloniale en Kanaky

« Journée prisons mortes » : un mouvement pour exiger toujours plus de répression

« Journée prisons mortes » : un mouvement pour exiger toujours plus de répression


Circulaire Moretti : l'Etat se prépare à condamner massivement les Kanak

Circulaire Moretti : l’Etat se prépare à condamner massivement les Kanak

Commémoration de la Nakba : Plus de 200 personnes au rassemblement unitaire à Bordeaux

Commémoration de la Nakba : Plus de 200 personnes au rassemblement unitaire à Bordeaux

SUD Rail, MA France, A. Traoré, F. Lordon, … : front à la Sorbonne contre la répression des étudiant·es

SUD Rail, MA France, A. Traoré, F. Lordon, … : front à la Sorbonne contre la répression des étudiant·es

Ilan Pappé intimidé par le FBI pour son soutien à la Palestine : stop à la criminalisation !

Ilan Pappé intimidé par le FBI pour son soutien à la Palestine : stop à la criminalisation !