×

Guerre régionale

Escalade au Moyen-Orient : Israël tue des hauts-gradés iraniens en Syrie

Des frappes israéliennes ont détruit, ce lundi, l’annexe de l’ambassade Iranienne à Damas, tuant au moins cinq membres du Corps des Gardiens de la Révolution d’Iran. Cinquième raid en Syrie depuis huit jour, cette attaque sans précédent contre l’Iran menace de déstabiliser la région.

Nathan Deas

1er avril

Facebook Twitter
Audio
Escalade au Moyen-Orient : Israël tue des hauts-gradés iraniens en Syrie

Des frappes israéliennes ont touché ce lundi 1er avril un quartier de Damas et détruit un bâtiment annexe de l’ambassade d’Iran. Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme ces frappes ont tué au moins huit personnes. Dans une déclaration retransmise par les médias iraniens, l’ambassadeur d’Iran a affirmé que l’annexe de l’ambassade avait été visée par « six missiles tirés par des jets F-35 ».

Le raid qui a totalement détruit le consulat iranien a tué un commandant de la Force Al-Qods (l’unité d’élite du Corps des Gardiens de la révolution islamique chargée des opérations extérieures) pour la Syrie et le Liban, le général Mohammad Reza Zahedi, son adjoint ainsi que quatre membres des gardiens de la révolution. La mort du général Zahedi marque une escalade significative des tensions régionales. Il s’agit de la quatrième attaque de ce type contre les forces de Téhéran en Syrie cette année et d’une nouvelle fuite en avant dans la tactique de l’embrasement mise en place par Israël quelques mois après l’assassinat du numéro 2 du Hamas à Beyrouth en décembre dernier.

L’ambassadeur d’Iran en Syrie a déclaré que son pays apportera « une réponse décisive » au raid imputé par Israël. Plus tard, le ministre iranien des Affaires étrangères s’est entretenu avec son homologue syrien et a dénoncé cette attaque « comme une violation de toutes les obligations et conventions international et a imputé les conséquences de cette action au régime sioniste et a souligné la nécessité d’une réponse sérieuse de la communauté internationale à de telles actions criminelles », selon un communiqué du ministre.

Jouant avec le feu, le gouvernement israélien poursuit donc sur la voie de l’embrasement alors que certaines des franges les plus radicales du gouvernement de Netanyahu perçoivent la guerre coloniale en cours comme une « guerre multifront », à l’instar de Yoav Gallant, ministre de la guerre, connu pour ses propos génocidaires, qui déclarait mardi 26 décembre devant la Knesset. « Dès le début, nous avons été attaqués sur sept fronts : Gaza, le Liban, la Syrie, Israël, l’Irak, le Yémen et l’Iran. Nous avons déjà riposté sur six de ces théâtres d’opérations ». Pareil scénario n’est pour l’heure pas encore complètement d’actualité, mais la situation au Moyen-Orient dans les heures et jours à venir doit être suivie avec la plus grande attention.

Une « attention » d’autant plus centrales que les engagements se multiplient à un rythme sans précédent depuis 2006 à la frontière libanaise, et que dans ce contexte l’attaque israélienne en Syrie menace une fois de plus de porter le conflit à un tout autre niveau d’intensité. Si l’Iran, pour l’heure, ne veut pas s’engager dans un conflit régional dans lequel il n’est pas certain de prévaloir, face à l’État colonial soutenu par les États-Unis, plus que jamais la guerre multi-front qu’entreprend de mener Israël fait peser le risque d’une escalade mortifère dont les populations de toute la région auraient à payer le prix.


Facebook Twitter
Génocide à Gaza : Biden prêt à sanctionner la Cour pénale internationale pour protéger Netanyahou

Génocide à Gaza : Biden prêt à sanctionner la Cour pénale internationale pour protéger Netanyahou

Ilan Pappé : « pourquoi j'ai été arrêté et interrogé sur Israël et Gaza dans un aéroport américain »

Ilan Pappé : « pourquoi j’ai été arrêté et interrogé sur Israël et Gaza dans un aéroport américain »

L'offensive russe en Ukraine et le spectre d'une situation « pré-1914 »

L’offensive russe en Ukraine et le spectre d’une situation « pré-1914 »

« Mission de dialogue » : Macron en Kanaky pour légitimer la répression et poursuivre le passage en force

« Mission de dialogue » : Macron en Kanaky pour légitimer la répression et poursuivre le passage en force

Californie : 48 000 travailleurs de l'Université votent la grève pour le droit à soutenir la Palestine !

Californie : 48 000 travailleurs de l’Université votent la grève pour le droit à soutenir la Palestine !

La Norvège, l'Espagne et l'Irlande reconnaissent l'État palestinien : nouveau revers pour Israël

La Norvège, l’Espagne et l’Irlande reconnaissent l’État palestinien : nouveau revers pour Israël

Famine organisée : Les colons israéliens multiplient les attaques de convois humanitaires destinés à Gaza

Famine organisée : Les colons israéliens multiplient les attaques de convois humanitaires destinés à Gaza

Interview. « Le mouvement pour la Palestine s'étend, c'est le cauchemar du régime allemand »

Interview. « Le mouvement pour la Palestine s’étend, c’est le cauchemar du régime allemand »